Publications du Service canadien des forêts

Using reconstructed outbreak histories of mountain pine beetle, fire and climate to predict the risk of future outbreaks. 2008. Lewis, K.J.; Hrinkevich, K. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2008-16. 10 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29045

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Le dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae) est un scolyte indigène des forêts de la C.-B., et nous avons des documents sur des infestations remontant à 1910. L'infestation actuelle est bien plus importante que toutes les autres infestations à notre connaissance, mais l'échelle temporelle des changements forestiers à l'échelle du paysage est bien plus longue que la portée limitée de nos documents. Il est possible que l'échelle des modifications issues de l'aménagement de la structure des forêts par extinction des incendies et par pratiques forestières, ainsi que les indications de plus en plus nombreuses de changements climatiques, aient contribué à sortir l'infestation du cadre naturel de variation. L'objectif de ce projet est de déterminer la magnitude et le synchronisme des infestations du ravageur au cours de l'histoire dans les forêts sub-boréales du centre de la Colombie-Britannique, et de les lier aux facteurs climatiques et aux changements climatiques dans les régimes d'incendie. Nous nous concentrons sur le centre-nord de la C.-B., sur les régions qui ont été moins favorables à de grandes infestations de dendroctone du pin ponderosa et moins influencées par l'extinction des incendies, pour déterminer si l'infestation actuelle de cette région est attribuable à l'augmentation vertigineuse de la population uniquement, ou si les changements climatiques ou de régime d'incendie y jouent également un rôle. Au moyen de méthodes dendroécologiques, nous sommes parvenus à reconstruire de multiples infestations de dendroctones et à calibrer nos méthodes de détection en fonction des renseignements contenus dans les sondages antérieurs. Notre étude des liens existants entre le climat et les infestations est en cours et laisse penser que l'arrivée d'une infestation dans cette région peut être liée à des périodes de climat favorable à la croissance de la population du ravageur.

Dernière mise à jour :