Publications du Service canadien des forêts

Risk assessment of the threat of mountain pine beetle to Canada’s boreal and eastern pine resources. 2008. Nealis, V.G.; Peter, B., compilers. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, British Columbia. Information Report BC-X-417. 38 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28891

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Le présent rapport vise à évaluer la menace que pose le dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae Hopkins) pour les pinèdes boréales et de l'Est du Canada. Il s'appuie sur les données disponibles et sur l'expertise de chercheurs et de gestionnaires forestiers qui ont participé à deux ateliers qui se sont tenus à Edmonton, Alberta, et à Victoria, Colombie-Britannique, en août et en septembre 2007.

Voici les principales conclusions :

La propagation récente du dendroctone du pin ponderosa à l'extérieur de son aire de répartition traditionnelle est une conséquence de la dispersion à petite échelle et à grande échelle occasionnelle des adultes de cet insecte issus des populations en pleine épidémie en Colombie-Britannique. Ces immigrants ont réussi à se reproduire et en sont donc aux premiers stades d'une expansion de leur aire.

Il n'y a aucune évidence qu'il y ait des facteurs reliés aux hôtes qui puissent empêcher la propagation du dendroctone du pin ponderosa vers l'est ou le nord dans la zone boréale, car les essences de pin dominantes dans les forêts boréales et de l'Est sont des hôtes convenables pour cet insecte et pour les champignons qui lui sont associés et qui causent le bleuissement du bois.

La structure forestière (p. ex., la distribution par classes d'âges, la taille et la distribution spatiale des arbres hôtes) de la forêt boréale favorise vraisemblablement moins les mêmes taux élevés de propagation et de dommages qu'on observe dans les forêts plus denses, plus vieilles et plus étendues de l'intérieur de la Colombie-Britannique.

Les conditions météorologiques de la dernière décennie ont facilité la survie du dendroctone du pin ponderosa dans son aire d'expansion, mais les conditions climatiques de ces régions demeurent relativement défavorables, ce qui réduit les risques à court terme d'épidémies de cet insecte qui se propageraient rapidement dans l'ensemble de la zone boréale. Dans un avenir rapproché, l'aire de compatibilité climatique devrait s'accroître en Colombie-Britannique et dans le nord-ouest de l'Alberta, particulièrement en direction du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest. Dans les parties plus à l'est de la zone boréale, l'aire de compatibilité climatique diminuera légèrement alors qu'elle s'étendra vers le nord.

L'extinction naturelle du dendroctone du pin ponderosa dans son aire d'expansion est improbable. Il est plus vraisemblable que les populations persisteront à l'extérieur de leur aire de répartition traditionnelle. Même si les niveaux des populations demeurent faibles, l'aire d'expansion de l'insecte pourrait ouvrir une voie écologique dans la région des Prairies, ce qui permettrait la poursuite de sa propagation vers l'est dans des pinèdes plus vulnérables. Là où les conditions adéquates existent dans l'aire d'expansion, le potentiel de pullulation et de propagation accélérée dommageables existe.

Si des pullulations du dendroctone du pin ponderosa surviennent dans la zone boréale, il s'ensuivra une réduction de l'approvisionnement en bois dans les régions affectées. Vraisemblablement, les pertes dans les peuplements en termes de volumes absolus ne seront pas aussi élevées que celles que connaît la Colombie-Britannique, mais elles pourraient aller jusqu'à rendre certains peuplements inexploitables. Les incidences économiques nettes dépendront largement de l'étendue et du moment de la mortalité des arbres ainsi que de la demande simultanée de bois qui proviendra du secteur forestier. Les incidences de la réglementation (p. ex., les restrictions imposées au transport des billes) et les changements dans les flux de la fibre peuvent réduire l'efficacité des opérations. Les tendances dans les autres secteurs industriels et des ressources auront une incidence sur la capacité des collectivités à s'adapter au dendroctone du pin ponderosa pour le secteur forestier.

Les pinèdes des zones boréales et de l'Est apportent à la société des avantages non reliés au bois. En raison de la taille relativement petite du secteur forestier dans la région des Prairies, les incidences des dommages causés par le dendroctone du pin ponderosa au chapitre des valeurs non reliées au bois pourraient avoir une plus grande importance dans cette région qu'en Colombie-Britannique. À certains endroits, les interventions sylvicoles peuvent être incompatibles avec ces valeurs. L'enlèvement des pins morts debout là où leur présence est incompatible avec d'autres valeurs (p. ex., les préoccupations en matière de sécurité dans les terrains de camping publics) peut aussi avoir des incidences financières.

Des risques d'incendie supplémentaires et une incertitude accrue en ce qui concerne le comportement futur des incendies résulteront des dommages causés.

Ne rien faire contre l'incursion du dendroctone du pin ponderosa excéderait la tolérance au risque des parties intéressées dans les régions menacées. Une réaction fondée sur les connaissances et les renseignements courants devrait comprendre un contrôle direct à court terme et une gestion préventive à plus long terme. Une réponse complète exigera un éventail de mesures de gestion fondées sur des objectifs qui correspondront aux conditions locales de pullulation, à la vulnérabilité des peuplements, aux valeurs menacées et à la faisabilité opérationnelle.

L'incertitude quant à l'efficacité des mesures de gestion prises pour contrer les risques que pose le dendroctone du pin ponderosa peut être réduite en comblant les lacunes au plan de l'information que soulève ce rapport. Cela inclut le peaufinage des méthodes utilisées pour la surveillance et la détection de cet insecte et de meilleurs renseignements sur le couvert actuel dans les secteurs où il n'y a pas d'inventaire d'aménagement forestier. Le besoin immédiat d'information le plus crucial exige une surveillance et une détection efficaces de l'insecte dans les secteurs vulnérables à l'infestation actuelle. Les priorités en matière de recherche comprennent l'amélioration des connaissances sur la vulnérabilité des autres essences de pin au dendroctone du pin ponderosa et aux champignons qui lui sont associés, sur la compatibilité climatique ainsi que sur les modèles et les outils nécessaires pour prédire la dispersion de cet insecte, le comportement des incendies et les incidences économiques. Elles comprennent aussi les stratégies d'adaptation des collectivités.

Dernière mise à jour :