Publications du Service canadien des forêts

Exploring opportunities for mitigating the ecological impacts of current and future mountain pine beetle outbreaks through improved planning: A focus on northeastern British Columbia. 2008. Seely, B.; Nelson, John; Vernier, P.; Wells, R.; Moy, A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria B.C. Mountain Pine Beetle Working Paper 2008-08. 56 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28783

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

La première intervention visant à contrer l'épidémie actuelle de dendroctone du pin ponderosa (DPP) avait pour objectif de sauver le bois détruit par le dendroctone tant qu'il était exploitable et de développer des méthodes pour atténuer sa propagation et le risque de pullulations futures. Même si ce sont des activités importantes et nécessaires, nous ne pouvons pas poursuivre ces objectifs sans étudier minutieusement leurs répercussions sur l'écosystème. Les activités de préservation du dendroctone du pin ponderosa, à l'échelle des peuplements et du territoire, peuvent avoir des répercussions considérables sur l'écosystème : diminution du nombre d'habitats pour les oiseaux chanteurs dépendant de la forêt, perte d'habitats matures, changement dans le stade de succession, les dimensions des parcelles et la dynamique des peuplements. L'étendue de l'actuel pullulement a tellement repoussé les limites de notre compréhension, par rapport aux pullulements antérieurs, que nous devons maintenant réexaminer certaines des hypothèses fondamentales concernant les prévisions économiques et écologiques durables.
À l'aide d'un cadre de modélisation établi, nous avons fait un exercice d'analyse de scénario. Le but de l'exercice était d'explorer les possibilités d'atténuer les répercussions écologiques et économiques, associées à la préservation du DDP, pour deux degrés de gravité possibles de pullulement, à la concession de ferme forestière 48, à Canfor, dans le nord-est de la Colombie-Britannique. Nous avons répondu aux deux questions ci-après. 1. Quelles sont les répercussions possibles à court et à long terme des différents degrés d'attaque du DPP sur les indicateurs de gestion durable de la forêt dans le nord-est de la Colombie-Britannique? 2. En supposant que les réserves écologiques et économiques baissent au niveau du territoire, quelles sont les solutions de gestion qui nous permettraient d'assurer la rentabilité de la récolte tout en maintenant les indicateurs écologiques? Nous avons évalué les résultats de l'analyse compte tenu de divers indicateurs écologiques et économiques.

Dernière mise à jour :