Publications du Service canadien des forêts

Overcoming the brightness ceiling for mechanical pulps prepared from blue-stained lodgepole pine chips. 2008. Hu, T.; Williams, T.; Yazdi, S.; Wallbacks, L.; Watson, P.A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2008-05. 29 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28162

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

La brillance initiale des pâtes thermomécaniques (TMP) et chimico-thermomécaniques (CTMP) préparées à partir de mélanges de copeaux contenant du pin tordu bleuis infestés par le dendroctone du pin (date de mort = 2 ou 3 ans) peut être inférieure de 5,0 points ISO à celle des pâtes préparées avec des copeaux de pin tordu verts. Plus la quantité de pin bleui est élevée dans les mélanges de copeaux, moins les pâtes obtenues sont brillantes. On a démontré que la technique VIS-NIR de Paprican permet de prédire avec précision la quantité de copeaux bleuis dans les mélanges de copeaux sur le convoyeur d'une usine-pilote. Les pâtes thermomécaniques faites à partir de mélanges de copeaux contenant des copeaux bleuis ont une réaction de blanchiment au dithionite de sodium (Y) inférieure aux pâtes TMP faites à partir de copeaux verts. La brillance des pâtes TMP bleuies blanchies au Y peut être inférieure de 7,8 points ISO à celle des pâtes TMP vertes blanchies au Y. Une méthode pour dépasser la limite de brillance des pâtes TMP blanchies au Y et contenant 25 % de copeaux bleuis a été mise au point. La méthode comprend l'ajout de 0,2 % (pâtes séchées au four) de borohydrure de sodium au blanchiment Y de la pâte. On a découvert qu'un pH final de blanchiment élevé en peroxyde d'hydrogène alcalin (P) permet d'éliminer en partie ou en totalité le bleuissement des pâtes TMP préparées avec des mélanges de copeaux contenant 50 à 100 % de copeaux bleuis. Ainsi, des conditions optimales de blanchiment P (par exemple, H2O2 ? 5,0 % pâte séchée au four, pH final = ~10,0) ont été déterminées afin d'obtenir une même brillance pour les pâtes TMP faites à partir de mélanges de copeaux contenant 50 % de copeaux bleuis que pour les pâtes TMP composées de copeaux verts. La brillance des pâtes TMP faites uniquement à partir de copeaux bleuis et blanchies au P dans des conditions de blanchiment optimales est toutefois inférieure de 0,8 point ISO à celle des pâtes TMP vertes blanchies au P. Il est possible d'obtenir la même brillance avec les pâtes chimico-thermomécaniques faites uniquement à partir de copeaux bleuis blanchies avec du peroxyde d'hydrogène alcalin (P) qu'avec les pâtes CTMP faites à partir de copeaux verts en raison de l'élimination complète du bleuissement pendant le blanchiment au P. Le bleuissement de l'aubier des pins tordus infestés par le dendroctone du pin semble être attribuable à des pigments de mélanine fongique. Les copeaux bleuis ont une teneur en triglycérides inférieure à celle des copeaux verts. La fraction faible en complexe lignine-carbohydrate soluble au DMSO des copeaux bleuis semble contenir le bleuissement, puisque seule cette fraction présente des différences chimiques importantes par rapport à celle des copeaux verts. Sa chromatographie par perméation sur gel contient un peu plus de matières à faible masse moléculaire absorbant les UV.

Dernière mise à jour :