Publications du Service canadien des forêts

Operational extractives management from mountain pine beetle-attacked lodgepole pine for pulp and papermaking. 2007. Allen, L.; Uloth, V. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2007-15. 45 p.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28110

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Le présent rapport porte sur l'incidence de l'infestation du dendroctone du pin ponderosa sur les matières extractibles du bois dans les usines de pâtes et papiers et son incidence sur le fonctionnement du processus de fabrication. Les principales préoccupations soulevées dans le présent document comprennent : les matières extractibles dans la pâte, le contrôle de la poix, les propriétés de friction du papier, le traitement des effluents, et la séparation du savon dans la récupération des produits chimiques du processus kraft. Dans les usines de pâtes kraft, l'utilisation du bois infesté aux stades vert et rouge n'a pas provoqué de changement dans la quantité normale de matières extractibles dans l'usine (après lavage de la pâte écrue) supérieur à la variabilité habituelle. Cependant, dans le cas du bois au stade gris, les résultats préliminaires laissent entendre que la quantité de matières extractibles dans la pâte finale peut être beaucoup plus élevée. En raison de la plus forte teneur en acide résinique du bois infesté aux stades vert et rouge, un bon lavage de la pâte brune est particulièrement important dans les usines de pâte kraft. La forte teneur en acide résinique dans le bois entraîne une solubilité accrue d'acides gras et résiniques dans la liqueur résiduaire et une récupération du savon pratiquement nulle dans les usines de pâte kraft utilisant du bois au stage gris. L'utilisation de bois infesté dans les usines de pâtes et papiers fabriquant des pâtes thermomécaniques (TMP) n'a pas semblé provoquer de changements importants dans les quantités habituelles de matières extractibles et dans la composition chimique dans l'usine. L'utilisation d'un dispersant peut s'avérer nécessaire lors de la désintégration du bois infesté aux stades vert et rouge dans le but de prévenir le bourrage des rainures des plaques du raffineur. Les propriétés de friction du papier journal fait à partir de bois infesté sont restées dans la norme pour le papier journal. Le traitement des effluents des usines de pâte et papiers fabriquant des pâtes thermomécaniques a réussi avec succès à réduire les quantités de matières extractibles dans les effluents lors de l'utilisation de bois infesté pour les ramener à des valeurs tout près de zéro. Par contre, pour l'usine kraft utilisant du bois infesté au stade gris, la concentration d'acides résiniques dans l'effluent final était élevée.

Dernière mise à jour :