Publications du Service canadien des forêts

Cost implications for thermomechanical pulping and brightening of blue-stained chips. 2007. Hu, T.; Johal, S.; Yuen, B.; Williams, T.; Osmond, D.; Watson, P.A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2007-10. 27 p.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 26813

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

On a préparé et mis à l'essai des pâtes thermomécaniques et chimico-thermomécaniques à partir d'échantillons de pins tordus bleuis et en bonne santé. Les échantillons bleuis contenaient plus de copeaux fins et sous-dimensionnés, ainsi que légèrement moins de copeaux basiques que les échantillons sains. Il n'y avait pas de relation bien définie entre l'énergie de raffinage, les propriétés des fibres, les propriétés de résistance ou les propriétés optiques des pâtes thermomécaniques et chimico-thermomécaniques préparées à partir de copeaux de pin tordu sain ou bleui. La pâte thermomécanique obtenue à partir de pin bleui répondait mal au blanchiment au dithionite de sodium, mais répondait au blanchiment au peroxyde d'hydrogène alcalin aussi bien que la pâte thermomécanique de pin sain à des charges de peroxyde élevées. La stabilité à la lumière des pâtes thermomécaniques obtenues à partir de pin bleui et blanchies au peroxyde était identique à celle des pâtes thermomécaniques obtenues à partir de pin sain et blanchies au peroxyde. La pâte chimico-thermomécanique obtenue à partir de pin bleui répondait également mal au blanchiment au dithionite de sodium, mais répondait mieux au blanchiment au peroxyde d'hydrogène alcalin que la pâte chimico-thermomécanique de pin sain. La stabilité à la lumière des pâtes chimico-thermomécaniques bleuies et blanchies au peroxyde était également légèrement supérieure à celle des pâtes obtenues à partir de pin sain et blanchies au peroxyde. Les pâtes chimico-thermomécaniques ou thermomécaniques obtenues à partir de pin bleui et blanchies au dithionite de sodium comportaient l'avantage d'être moins jaunes (CIE b*) que les pâtes blanchies et obtenues à partir de pin sain.

Dernière mise à jour :