Publications du Service canadien des forêts

Historic Influence of the Mountain Pine Beetle on Stand Dynamics in Canada's Rocky Mountain Parks. 2006. Dykstra, P.R.; Braumandl, T. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2006-15. 75 p.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 26602

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Les perturbations des forêts telles que le dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae Hopkins) entraînent des conséquences écologiques qui contribuent au rétablissement de l'écosystème et aident à maintenir les processus biologiques. Les conséquences écologiques comprennent la biote du sol, les arbres vivants, le bois mort debout et au sol et l'origine des graines. Afin d'aider à comprendre quels attributs de l'habitat on devrait rechercher dans des forêts aménagées écologiquement semblables et récemment perturbées pour contribuer au rétablissement de l'écosystème, on a examiné des forêts historiques non aménagées dans deux écosystèmes des parcs nationaux des Rocheuses, soit un à Kootenay, Banff et Yoho, et un autre dans les lacs Waterton. On a examiné les attributs structurels et la composition des espèces de forêts mésoïques perturbées par le dendroctone du pin il y a de 25 à 65 ans. On a découvert que le dendroctone de pin ponderosa influençait considérablement la structure et la composition des deux écosystèmes étudiés. Le dendroctone de pin ponderosa stimulait la productivité de la végétation du sous-étage, entraînant une redistribution soutenue des ressources au sein des peuplements. Le dendroctone de pin ponderosa a accru l'hétérogénéité des peuplements et des paysages et a créé plusieurs voies de développement des peuplements. Cette diversité a donné lieu à des conséquences écologiques uniques et à des assemblages d'espèces dans tous les paysages après les perturbations. Le rétablissement de l'écosystème était évident à long terme. Cependant, étant donné que le rétablissement de l'écosystème après les perturbations attribuables au dendroctone du pin ponderosa semble varier dans différents écosystèmes, la résilience aux mesures de gestion prises après les ravages du dendroctone, telles que la coupe de récupération, est susceptible de varier entre les écosystèmes. Le type et l'intensité de l'exploitation doivent refléter la sensibilité des écosystèmes à une perturbation supplémentaire.

Dernière mise à jour :