Publications du Service canadien des forêts

Stream temperature responses to clearcut logging in the central interior of British Columbia: test of the predictive model developed by Mellina et al. (2002) 2006. Mellina, E. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2006-08. 32 p.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 26288

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

La température de l’eau est un facteur clé qui régule les processus physiques et biologiques dans les petits cours d’eau, et la récolte de bois en bordure des ruisseaux entraîne souvent des augmentations de température de l’eau en été qui peuvent être nuisibles aux poissons résidents. Mellina et coll. (2002) ont récemment élaboré un modèle prédictif des tendances de la température en aval dans les petits cours d’eau d’amont et dans ceux prenant leur source dans des lacs, fondé sur des paramètres de prévision faciles à mesurer. Pour cette étude, des données sur le couvert et les températures estivales de cours d’eau dans leur cours supérieur ou provenant de lacs ont été collectées pour 20 cours d’eau situés dans le centre nord de la Colombie-Britannique. Ces données ont été utilisées pour soumettre le modèle à un essai indépendant visant à évaluer ses fonctions de prédiction dans l’espace et le temps. Les données sur la température ont révélé qu’un refroidissement en aval était fréquent dans les cours d’eau prenant leur source dans des lacs alors qu’on constatait généralement un réchauffement en aval fréquent dans les cours d’eau d’amont, que des récoltes aient eu lieu ou non dans les zones riveraines. Ces données ont aussi suggéré que les augmentations de température des zones riveraines dont le bois a été récolté, près des cours d’eau en provenance d’un lac, étaient moindres par rapport à celles constatées autour des cours d’eau d’amont, et que ces augmentations semblaient atténuées par une combinaison d’eaux chaudes à la décharge (à cause de la présence des lacs) et d’eaux froides souterraines. En utilisant des données estivales complètes, le modèle de refroidissement a prédit avec une précision relative la moyenne quotidienne du refroidissement ou du réchauffement en aval des cours d’eau à l’étude (avec des écarts allant de 0,02°C à 0,96 °C). Il est resté relativement précis lorsqu’on a utilisé des données provenant de périodes estivales restreintes (avec des écarts allant de 0,01 °C à 2,53 °C). Les coupes à blanc à grande échelle étant souvent le seul moyen efficace pour réprimer les foyers d’infestation grave du dendroctone du pin ponderosa, ce modèle pourrait constituer un outil de gestion du risque puissant et rentable pour aider les gestionnaires à planifier des activités de récolte du bois adéquates qui minimiseraient les répercussions potentielles sur les poissons vivant dans les cours d’eau. L’essai indépendant fourni par cette étude permettra sans doute d’envisager avec confiance l’application de ce modèle à des problèmes de gestion.

Dernière mise à jour :