Publications du Service canadien des forêts

Optimizing Drying of Mountain Pine Beetle Wood. 2005. Oliveira, L.C.; Wallace, J.; Cai, L. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2005-12. 30 p.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 25509

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Ce rapport présente les résultats et les méthodes utilisés pour les tests effectués en laboratoire et sur le terrain dans le cadre du projet d'optimisation du séchage du bois atteint par le Dendroctone du pin ponderosa (DPP). Les gestionnaires des scieries peuvent utiliser ces résultats pour choisir une stratégie de séchage économique permettant de récupérer une certaine valeur du bois dégradé par le passage de dendroctones du pin.

Des réunions avec des représentant de l'industrie au début du projet ont permis de faire le survol de l'impact du DPP sur la fabrication des produits en bois. Ces réunions ont également permis de préciser quels devaient être les produits livrables à visés pour les activités de recherche et d'obtenir des commentaires et des engagements pour les activités sur le terrain.

Les représentants de l'industrie ont identifié les problèmes suivants comme étant directement imputables au DPP : (a) augmentation de la variation du taux d'humidité initial, non seulement d'une grume à l'autre mais aussi à l'intérieur des grumes elles-mêmes, dans le sens de la longueur (b) difficulté accrue pour l'estimation du temps de résidence du bois dans le séchoir (c) séchage excessif résultant d'un temps de séchage incorrect (d) obtention d'un bois de qualité inférieure (e) taux d'humidité final du bois non uniforme.

Les coefficients de perméabilité et de diffusion (à 50 °C, 70 °C et 90 °C) de l'aubier bleui après une infestation de DPP se sont avérés largement supérieurs à ceux du bois normal. La perméabilité tangentielle augmente d'un facteur 8 à 25 tandis que la perméabilité radiale est multipliée par 6 à 23 par rapport au bois non bleui. L'augmentation des coefficients de diffusion allait de 34 à 76 %. Ces augmentations permettront à l'aubier bleui après une infestation par le DPP de sécher plus vite que l'aubier des arbres non infestés mais après séchage, l'aubier bleui s'égalisera plus vite que l'aubier non bleui, produisant à la fin un morceau de bois dont le taux d'humidité est uniforme.

Le séchage à l'air, durant la période estivale, du bois provenant d'arbres infestés par le DDP a permis d'abaisser de manière importante les taux initiaux moyens d'humidité et les déviations standard connexes en deux endroits : Quesnel et Vancouver. Les meilleurs résultats pour le bois dont le taux d'humidité initial était inférieur à 20 % ont été obtenus avec la méthode et le traitement industriel typique 24 heures après séchage. Pour le bois dont le taux d'humidité initial allait de 20 % à 30 %, les meilleurs résultats ont été obtenus lorsque le bois était séché à l'air pendant une semaine puis traité thermiquement et planed de façon habituelle une semaine après le séchage. Les meilleurs résultats pour le bois dont le taux initial d'humidité dépassait 30 % ont été obtenus lorsque le bois était séché conformément aux méthodes industrielles et planed une semaine après séchage. Ces résultats permettront aux These results will allow sawmills to target different strategies for moisture sorted post-MPB wood.

Dernière mise à jour :