Publications du Service canadien des forêts

Improving value recovery of OSB from post-mountain pine beetle wood. 2005. Feng, M.W.; Knudson, R.M. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, B.C. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2005-13. 74 p.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 25487

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Ce projet a consisté à examiner les méthodes d'hydratation des grumes et le fonctionnement des déchiqueteuses dans le contexte de la fabrication des panneaux OSB avec du bois provenant d'arbres tués par le Dendroctone du pin ponderosa (DPP). Les résultats peuvent être utiles à toutes les installations de fabrication d'objets en bois mettant en jeu le conditionnement du bois (bois brut, contreplaqué, panneaux OSB, etc.).

Les grumes utilisées dans cette étude, tuées par le DPP et au stade gris, n'avaient que peu d'écorce, ont été soigneusement contrôlées et présentaient des gradients d'humidité relativement uniforme (15 %-25 %). Leur densité moyenne à sec (0,447) était pratiquement la même que celle des pins verts, mais environ 23 % plus élevée que la densité à sec des trembles.

L'aspersion d'eau s'est révélée une méthode efficace pour réduire la production de fines et accroître la production de copeaux plus gros à partir des grumes provenant d'arbres tués par le DPP. La production de fines lors du déchiquetage était réduite de 28 % après 10 jours d'aspersion, de 30 % après 20 jours d'aspersion et de 35 % après 30 jours d'aspersion. L'hydratation optimale permettant de restaurer les propriétés physiques du bois sec provenant d'arbres tués par le DPP s'est révélée proche du point de saturation des fibres.

Semblable au conditionnement en cuve, l'aspersion ne permet d'accroître le taux humidité que dans les couches superficielles des grumes. Il existe donc une réelle opportunité d'amélioration du conditionnement des grumes qui viserait à augmenter le taux d'humidité en profondeur dans le bois provenant des arbres tués par le DPP. Les auteurs recommandent fortement la mise au point de méthodes d'hydratation des grumes fiables pour l'industrie (mise à l'échelle industrielle des entrepôts de grumes avec aspersion, passage aux bassins de flottage, etc.).

La disposition des couteaux de la déchiqueteuse peut avoir une incidence importante sur la distribution de la taille des copeaux. Contre toute attente, les copeaux obtenus avec des angles de contre-couteaux de 50º, 60º et 70º dans le cadre de cette étude se sont cependant révélés très peu différents.

Dernière mise à jour :