Publications du Service canadien des forêts

Rate of deterioration, degrade and fall of trees killed by mountain pine beetle: A synthesis of the literature and experiential knowledge. 2005. Lewis, K.J.; Hartley, I. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2005-14. 21 p.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 25483

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Ce rapport est la première étape d'une étude qui consiste à examiner comment les facteurs qui déterminent la qualité et la quantité du bois évoluent après la mort de l'arbre, en prenant notamment en compte le taux de chute des arbres. Le type de produits pouvant être fabriqués à partir des arbres tués par les scolytes dépend de ces facteurs et de la technologie utilisée pour la production. La viabilité économique de l'utilisation des arbres morts dépend également de l'état du marché. Ce rapport est néanmoins limité à l'évolution des facteurs déterminant la position de l'arbre (debout ou tombé) ainsi que la quantité et la qualité du bois durant son évolution. Les informations présentées dans ce rapport constituent la synthèse de plus de 90 articles scientifiques et des commentaires offerts par sept personnes qui ont travaillé dans le secteur de la foresterie et/ou des scieries lors de la flambée des dendroctones du pin des années 1980, sur le plateau Caribou. On observe en général une dégradation rapide du bois provenant des arbres tués par les scolytes au cours des deux premières années suivant la mort des arbres à cause du bleuissement, de la diminution du taux d'humidité et de la fissuration du bois. Le taux de récupération du bois provenant des arbres morts est très bon et se rapproche beaucoup du taux obtenu pour les arbres vivant tant que l'écorce reste en place. Les seules pertes en volume durant cette phase proviennent de cassures occasionnées lors de l'abatage ou de la manipulation. Le taux de récupération à partir des arbres dont l'écorce se détache est beaucoup faible mais reste suffisamment élevé pour de nombreux produits. Les études précédentes et les observations sur le terrain suggèrent que les arbres tombent sur le sol avant que leur bois ne soit trop dégradé. Les variables déterminant la quantité et la qualité du bois ainsi que les liens avec d'autres variables telles que le temps écoulé depuis la mort de l'arbre, la taille de l'arbre et le taux d'humidité sont rassemblés dans un même tableau.

Dernière mise à jour :